BE PRESENT : LA NÉCESSITÉ DE LA FERMETURE OU DE LA REFORME DE L’ENAM

BE PRESENT : LA NÉCESSITÉ DE LA FERMETURE OU DE LA REFORME DE L’ENAM

Je vous invite à poursuivre la réflexion sur la réforme de cette grande institution qu’est l’ENAM. Pour comprendre cette proposition, il faut noter que les institutions sont amenées à s’adapter à leur contexte. On ne saurait alors maintenir des institutions statiques aussi bien dans leur dénomination et leurs contenus que dans la nature de leurs interventions. Revisitons l’histoire du ministère de la fonction publique et de la réforme administrative qui héberge l’ENAM pour s’en convaincre. Cette l’histoire est racontée pour la période 1957 à 2010. Je vous entretiendrai sur la période 2010-2016 plus tard, elle marque une nouvelle ère ! Continuer de lire « BE PRESENT : LA NÉCESSITÉ DE LA FERMETURE OU DE LA REFORME DE L’ENAM »

BE PRESENT ! LA CRISE ANGLOPHONE : LE DIALOGUE SUR QUOI AVEC QUI ET COMMENT ?

BE PRESENT ! LA CRISE ANGLOPHONE : LE DIALOGUE SUR QUOI AVEC QUI ET COMMENT ?

La mort des civils compatriotes, des gendarmes, l’explosion des bombes artisanales, c’est déjà trop ! D’une logique corporatiste à une revendication politique et aujourd’hui à une révolte armée ? Nous assistons sans doute à l’expression d’une radicalisation brutale. C’est inacceptable. Le tout n’est pas de le dire encore faut-il faire des propositions de sorties de crise. Ma posture ici n’est pas la recherche des coupables. Je n’ai pas pour ambition de distribuer les bons points à certains et les mauvais points à d’autres. Je n’ai ni la compétence pour le faire ni la légitimité. Mon objectif est de proposer « très modestement » des pistes de dialogue souhaité de tous. Mon analyse part d’une hypothèse : au regard des actes répréhensibles perpétrés, il n’est plus possible d’avoir un interlocuteur à visage découvert se revendiquant leader de la zone anglophone (au risque d’hériter du triste bilan de la crise actuelle). Il n y a donc plus d’interlocuteurs à opposer au Gouvernement. D’un côté les actions anonymes et voilées restent alors la voie royale et de l’autre, « la chasse » est engagée. Dans ce cas, il est difficile d’envisager une sortie de crise sans baigner dans le sang. C’est inadmissible !

Continuer de lire « BE PRESENT ! LA CRISE ANGLOPHONE : LE DIALOGUE SUR QUOI AVEC QUI ET COMMENT ? »