COMPTAGE PHYSIQUE A LA CAISSE : LES LEÇONS D’UNE GESTION INEFFICACE DES RESSOURCES HUMAINES DE L’ETAT  (Tribune publiée au journal Intégration du 23 avril)

COMPTAGE PHYSIQUE A LA CAISSE : LES LEÇONS D’UNE GESTION INEFFICACE DES RESSOURCES HUMAINES DE L’ETAT (Tribune publiée au journal Intégration du 23 avril)

Nous avons tous appris sans surprise, puisqu’initialement annoncé par le Président de la République, le lancement de l’opération de comptage physique à la caisse réalisée par le Ministère des finances pour la période d’avril à juin 2018. Monsieur Edou Edou Alo’o Cyrille, Directeur Général du Budget, justifie cette opération par deux raisons. La première raison est d’assainir le fichier de l’Etat ; ce d’autant que plusieurs agents publics auraient déserté leur lieu de travail mais continuent de percevoir leur solde. La deuxième est l’engagement du Cameroun dans un programme avec le FMI. Ce «programme vise à assurer une consolidation budgétaire, et à assainir la dépense publique».  Les constats révélés par le Directeur Général du Budget n’inspirent pas l’indifférence : « nous étions pratiquement à 393 milliards de F de masse salariale en 2006, aujourd’hui nous sommes à 945 milliards de F dans le cadre du budget 2017. Par ailleurs lorsque nous regardons les effectifs, nous étions à 163 000 agents de l’Etat en 2006, nous sommes aujourd’hui à 322 000»[1].

Continuer de lire « COMPTAGE PHYSIQUE A LA CAISSE : LES LEÇONS D’UNE GESTION INEFFICACE DES RESSOURCES HUMAINES DE L’ETAT (Tribune publiée au journal Intégration du 23 avril) »