Ma contribution au dialogue et la coopération transfrontalière dans le bassin du Lac Tchad

C’est avec plaisir que je vais modérer les assises du troisième forum des gouverneurs du bassin du Lac Tchad qui se tiennent au Palais des Congrès à Yaoundé les 04 et 05 octobre 2021.

En effet, le Cameroun accueille la troisième réunion des Gouverneurs du Bassin du Lac Tchad. L’objectif stratégique de cette rencontre est de renforcer et de consolider le Forum en tant que plateforme essentielle pour la coopération et l’engagement transfrontaliers entre les pays qui subissent les violentes attaques perpétrées dans la région du lac Tchad par la secte Boko Haram et dont les conséquences sont entre autres : les déplacements internes et transfrontaliers massifs, la destruction du tissu social et des biens, les violations des droits de l’homme et l’interruption des services publics, et les capacités limitées des institutions gouvernementales.

En réponse, les pays concernés (le Cameroun, le Niger, le Nigéria et le Tchad) ont élaboré une stratégie régionale de Stabilisation, de Redressement et de Résilience (SRS) des zones de la Région du Bassin du Lac Tchad touchées par la crise Boko Haram. Créé en mai 2008, ce cadre de concertation vise à promouvoir le dialogue et la coopération transfrontalière, à renforcer la coordination transfrontalière en matière de sécurité, à faciliter le commerce transfrontalier et le relèvement économique en vue d’améliorer les conditions de vie des populations. En outre, les Gouverneurs se sont engagés à concevoir et à mettre en œuvre des Plans d’action territoriaux (PAT) qui seront le socle de la stabilisation, du relèvement et de la résilience à long terme de la région.

Après la première session qui a connu la création du forum en mai 2008 au Nigéria, le deuxième Forum des Gouverneurs s’est tenu à Niamey, au Niger, du 16 au 18 juillet 2019. Les principales recommandations de cette session sont :

                    « a- une action bien coordonnée, multipartite et multidisciplinaire pour une mise en œuvre efficace de la Stratégie ; b- la participation de la société civile, notamment des femmes et des jeunes ainsi que des chefs religieux, traditionnels et communautaires, aux mesures de stabilisation ; et c- des forces de sécurité pour favoriser la stabilisation globale de la région. Le Forum a également salué le lancement de la Facilité Régionale de Stabilisation en appui à la mise en œuvre de la SRS. Il a été convenu que l’appropriation locale de la Facilité Régionale de Stabilisation en ce qui concerne le guichet national devrait être du ressort des Etats/régions/provinces ». (Page 5 de la note conceptuelle du troisième forum de Yaoundé).

La troisième rencontre qui se tient au palais des congrès de Yaoundé sera l’occasion de tirer parti des réalisations accomplies depuis mai 2018 dans le cadre du renforcement de la coopération régionale et transfrontalière dans la lutte contre l’insurrection et le terrorisme dans la région. Au total 6 sessions sont prévues en plus de la session d’ouverture et de clôture. C’est avec un plaisir inégalé que je participe à ces travaux qui, au-delà d’exercer une activité professionnelle me permettent de contribuer à ma manière à la construction de la paix au plan continental.

Une réflexion sur “Ma contribution au dialogue et la coopération transfrontalière dans le bassin du Lac Tchad

Laisser un commentaire