Samuel ETO’O : La coupe du monde de football 2022, plus qu’un jeu, un enjeu pour  le Président de la FECAFOOT

Ce post est le premier d’une série que je m’engage à délivrer autour des matches de notre équipe nationale, pour accompagner la compétition des LIONS INDOMPTABLES du Cameroun.

Il n’échappe à personne que la coupe du monde de football qui se déroule actuellement au Qatar est pour le président de la FECAFOOT, Samuel ETO’O, bien plus qu’une simple représentation à une compétition. Il s’agit, pour l’exécutif de la Fédération, d‘une action qui s’inscrit dans un processus de changement.

Samuel ETO’O, cristalliser un sentiment d’urgence pour fédérer…

En effet, pendant plus de 10 mois, le Président de la FECAFOOT nous offre l’occasion d’apprécier ses actions sous le prisme d’un manager en situation d’urgence voire de crise. Ainsi, depuis son élection, Samuel ETO’O s’est engagé dans un projet qu’on peut qualifier d’innovant au regard des réformes exécutées ou envisagées. Le changement qu’il veut induire est clairement assumé dans sa vision  « redonner au football camerounais sa grandeur »,  et peut aussi être résumé en ces termes : « Rien ne sera plus comme avant».

En un mot, il s’agit de gérer la FECAFOOT comme une entreprise performante. Dans ce contexte, les équipes nationales fanion de football féminine et masculine constituent des étendards stratégiques dont le succès ou l’échec impacte sur la perception de la performance  de la FECAFOOT.

Samuel ETO’0 : Intrusif, au nom de l’urgence et des résultats

Une vive polémique a longtemps alimenté les médias sur l’intrusion du Président de la FECAFOOT dans la gestion opérationnelle de l’équipe nationale ; certains allant jusqu’à dire qu’il fait ombrage au Coach de l’équipe. Cet argument est justifié par différentes sorties de Samuel ETO’O dont celle relative à « personne n’a sa place garantie à l’équipe nationale », après un match dont les performances n’ont pas été à son goût. D’autres ont prolongé les constats en affirmant que le Président de la FECAFOOT met une grosse pression sur l’équipe, plus qu’il n’en faut ; ce qui pourrait contribuer à les mettre sous un stress contreproductif. Ces arguments présentent l’inconvénient d’une vision de très court terme, limitée à la compétition actuelle, la coupe du monde de Football au Qatar.

Nous avons un avis différent sur la question car à la lecture des évènements, la coupe du monde n’est qu’une étape, voire une action qui s’inscrit dans un processus de changement engagé par le Président de la FECAFOOT. Son implication, disons sa grande visibilité auprès de l’équipe nationale, est parlante de ce point de vue. Mais est-ce une action efficace ? Pour répondre à cette préoccupation, nous empruntons à John Kotter (2006) des arguments sur ses 8 étapes du changement.

La performance des LIONS INDOMPTABLES : indicateur important pour la théorie du changement du Président de la FECAFOOT

Il apparaît que le Président de la FECAFOOT, Samuel ETO’O, s’est bien engagé dans la première étape du changement selon Kotter à savoir créer le sentiment d’urgence à travers : une définition claire du problème et du défi en insistant sur les éléments qui révèlent l’ampleur du problème et la nécessité d’agir dans l’urgence et la diligence. Dès sa nomination, son ambition a été claire et son déploiement a consisté à rappeler les urgences, les problèmes à résoudre, les défis à relever. Son expérience comme capitaine de l’équipe nationale et ses différends avec la FECAFOOT dans le passé, ont permis d’affiner très rapidement l’analyse profonde des problèmes et de cibler les éléments structurants qiu pourraient faciliter l’impact souhaité. Il apparaît dans son déploiement que la compétition en cours est une activité stratégique de sa théorie du changement.

En effet, la théorie du changement se définit comme  une méthodologie de planification stratégique qui explique comment les activités sont censées produire un ensemble de résultats qui contribuent à la réalisation des impacts finaux. La coupe du monde semble faire partie des activités de la théorie du changement du Président de la FECAFOOT pour produire les résultats qu’il a lui-même retenus. Encore faut-il que le process soit bien maîtrisé…Nous nous plairons à relever en temps réel les analyses qui nous semblerons nécessaires….Mais place au jeu, les Lions entrent dans l’arène demain jeudi à 11h. Tous derrière les Lions !

Bonne chance aux LIONS INDOMPTABLES.

Laisser un commentaire