Etude : le répertoire du leadership féminin au Cameroun

Afin de consolider les initiatives de la commission de l’entrepreneuriat du GICAM et de contribuer à l’amélioration des conditions des femmes, le Bureau International du Travail a commandité une étude sur le leadership féminin au Cameroun. Réalisée par le Pr Viviane Ondoua Biwolé son objectif est la réalisation d’un répertoire du leadership féminin au Cameroun assorti d’un portrait-robot de la femme camerounaise championne dans chacun des domaines de l’étude. Cette étude convoque des notions de leadership et de gestion de la carrière. En effet, parler de femmes leaders, c’est parler d’elles dans des domaines qui se réfèrent à leurs carrières. L’étude épouse alors le postulat de Bennis et Nanus (1985)[1] selon lequel on ne nait pas leader, on le devient. Parlant de la carrière, il existe plusieurs définitions de la carrière, celle retenue ici est de Guérin et Wills (1993) : «une suite d’expériences de travail complémentaires qu’un individu accumule au cours de sa vie de travail dans le but de se développer et  progresser».

La présente étude n’a pas de visée de test d’hypothèses ni de prédiction de comportements, son objectif est de décrire et de comprendre le cheminement des femmes leaders au Cameroun d’un point de vue subjectif en se basant essentiellement sur l’expérience contée par elles-mêmes. Elle s’inscrit donc dans un contexte de découverte et convoque une démarche scientifique de nature exploratoire, qualitative et descriptive. Au regard de son caractère centré sur la personne dont le parcours est étudié, elle se prête peu à la généralisation mais devrait, dans une logique d’analyse comparée des différents parcours, permettre de dégager un « portrait-robot » de réussite de femmes camerounaises.  Au total 15 femmes de différents secteurs (télécommunications, industrie, conseil fiscal, conseil en TIC, assurance, e, gestion des ressources humaine,  société civile, universitaire, banque, littérature) considérées comme leaders et ayant été citées comme référence au moins une fois dans une autre étude ou magazine ont accepté de contribuer à l’étude.

Les données ont été collectées au moyen d’un guide d’entretien. Les données ont été analysées à l’aide du logiciel d’analyse qualitative Nvivo version 11. Les analyses réalisées a permis de dégager un portrait-robot des femmes.

Sur 15 femmes, 53%  ont un âge compris entre 50 et 62 ans et 27% entre 40 et 50 ans et 20 % 37 et 40 ans. L’ensemble des femmes de notre échantillon totalise 37 enfants avec un minimum de 0 enfant et un maximum de 5 soit une moyenne de 2 enfants / femme. En ce qui concerne le statut matrimonial, nous avons sur les 15 femmes, 11 mariées ; 2 divorcées ; 1 célibataire et 1 en couple. En ce qui concerne le statut familial, 4 femmes sont issues des  familles mono parentales ; 50% des parents ont vécu ensemble comme mariés et 50% sont séparés.

Les femmes interviewées dans le cadre de cette étude sont issues pour la plupart de familles monogames, nombreuses (plus de 21 enfants pour l’une d’elles), et dont elles ne sont pas les ainées.  Le père exerce un emploi relativement décent tandis que la mère, dans près de moitié des cas, est une femme au foyer qui, avec le concours de la famille (père, tantes, …), œuvre activement à l’éducation de la jeune fille. Les répondantes sont instruites et détentrice d’un diplôme universitaire. Elles ont pour la moitié fait leurs études supérieures en Europe, notamment en France (une seule a été aux USA). D’un âge compris entre 37 et 70 ans, elles sont ou ont été mariées[2] (à l’exception de deux d’entre elles), et sont mères d’enfants (sauf une qui n’a pas d’enfant). L’on observe par ailleurs que ces femmes ont fait moins d’enfants que leurs parents (en général entre 2 et 4 contre un minimum de 5 chez leurs parents).

Définir un portrait-robot revient à identifier un ensemble de caractéristiques donnant une idée des femmes considérées comme leaders au Cameroun. Ces caractéristiques découlent des similitudes issues de l’analyse des données de notre échantillon. 15 récits de vie d’une moyenne de 3,5 pages chacun décrivent le cheminement de nos championnes (pages 26-81). Au total 8 caractéristiques constituent le portrait-robot des femmes leaders illustré dans le schéma de la page suivante.

[1] Bennis W., Nenus B. (1985), « les secrets des meilleurs leaders », InterEditions.

[2] Une célibataire et deux femmes divorcées, dont l’une deux fois.

Pour plus d’information bien Télécharger l’étude

 

A propos @dd-Iko

Design makes me feel good !

1 réponse

Laisser un commentaire