ON NE CHANGE PAS UNE SOCIÉTÉ PAR DÉCRET…

L’importance des établissements et entreprises publics n’autorise pas l’indifférence. Ils sont au total 184 ; en 2015 ils mobilisent 2181,1 milliards de francs CFA représentant 54,62 % du budget et emploient plus de 200 000 personnes. La plupart brille malheureusement par des contre performances chroniques depuis plus de 10 ans. Les lois 2017/010 et 2017/011 du 12 juillet 2017 portant statut de ces entreprises viennent sonner le glas ! Nées de l’abrogation de la loi n° 99/16 du 22 décembre 1999 régissant les entreprises et établissements publics, elles nourrissent l’espoir de disposer d’entreprises publiques économiquement viables et socialement utiles. Sont-elles capables d’infléchir les comportements déviants jusque-là observés et fortement réprimés par les condamnations des dirigeants. Ces condamnations en séries ne sont-elles pas la preuve d’une défaillance permanente du dispositif réglementaire ? Ces lois ne portent-elles pas en elles-mêmes les germes de défaillance des entreprises du secteur public ? Offrent-elles la possibilité d’un changement de paradigme ? 10 auteurs se sont penchés sur ces questions et vous dévoilent le fruit de leurs réflexions dans l’ouvrage : Lois sur les établissements et entreprises publics au Cameroun. Innovations et reculades. Il est codirigé par les professeurs Ondoua Biwolé Viviane et Tcheuwa Jean Claude et publié aux Editions Afrédit. La dédicace est prévue le 27 juin à l’ENAM de 14h à 16.

Pour plus de détails consultez le dossier conçu à cet effet à l’adresse ci-après.

Vous pouvez également passer vos commandes d’ouvrages.

Flyer

Dossier de presse

Bon de commande

A propos @dd-Iko

Design makes me feel good !

Laisser un commentaire