On ne change pas une société par décret…

Au mois de juillet 2017, je suis approchée par le journaliste Vincent De Paul Atangana pour donner mon avis critique sur les projets de lois portant statut des établissements et entreprises publics alors en débat à l’Assemblée Nationale. Ma conviction est que certaines dispositions de la loi ne sont pas aptes à induire des changements probants.  A ma grande surprise, quelques jours plus tard, les deux lois sont promulguées en l’état, marquant tout de même une rupture idéologique claire avec la loi du 16 décembre 1999 qu’elles ont abrogée. Ainsi, plus que par le passé, les entreprises du secteur public sont comme leurs homologues de secteur privé astreintes à la performance. Elles doivent performer ou disparaitre !

J’en connais qui sont très sceptiques, d’autres qui sont indifférents ou d’un optimisme réservé quant à cette ambition. Loin de ces intuitions, 10 auteurs ont décidé de faire une analyse critique des lois N°010 et 011 du 12 juillet 2017 portant statut des établissements et des entreprises publics. Leurs contributions sont regroupées dans l’ouvrage intitulé «Lois sur les établissements et entreprises publics au Cameroun. Innovations et reculades». Co-dirigé par les professeurs Ondoua Biwolé Viviane et Tcheuwa Jean-Claude, le livre est publié aux Editions Afrédit et sera disponible lundi prochain. Cet ouvrage interroge la capacité des lois de 2017 à assurer la performance des entreprises du secteur public. Si certaines innovations sont incontestables, il existe des reculades assez détestables. Découvrez le contenu de l’ouvrage et faites-vous votre propre idée !

La cérémonie de dédicace est prévue le 27 juin 2018 de 14h à 16h à l’ENAM.

A propos @dd-Iko

Design makes me feel good !

Laisser un commentaire